Gravure publiée dans Michael Eytzinger, Novus De leone belgico..., 1588

Au cours de la 3e guerre de religion, les protestants du Bas-Languedoc ripostent aux persécutions dont ils sont victimes en prenant possession de Nîmes dans la nuit du 14 au 15 septembre 1569. On avait scié de manière imperceptible la grille donnant sur le fossé, placée au pied du rempart voisin de la Porte de la Bouquerie. La nuit venue, le capitaine Saint-Cosme, l’un des chefs militaires des Réformés, et une trentaine de ses hommes n'ont plus qu'à pénétrer dans la ville et, après s'être rendu maître des gardes, à y faire entrer 400 soldats, cavaliers et arquebusiers dissimulés à proximité.

Cette gravure allemande qui assure une propagande internationale à l'événement est une copie inversée de celle exécutée en 1570 par Jacques Tortorel.

infos Crédits :

BNF, QE-64-PET FOL - Pl 47
Voir la notice scientifique
Alerter Ajouter à mes favoris
Ajout effectué
Envoyer par email